Le Grand Mort : tome 8

Le Grand Mort - tome 8

Dernière lecture, “Le Grand Mort – tome 8 – Renaissance”, aux éditions Vents d’Ouest avec au scénario Régis Loisel et JB Djian, au dessin Vincent Mallié et à la couleur François Lapierre.


Ce que j’en pense

Suite et fin, enfin, de cette aventure entre nos deux mondes dans cet ouvrage de 88 pages, ce qui nous fait un album et demi, bien mieux que de proposer un neuvième qu’il aurait fallu combler.

L’intrigue étant déjà révélée, toutes les pièces se mettent en place pour nous proposer une belle conclusion à cette série, reconstruire un monde meilleur.

Sans spoiler le dénouement, pour ceux qui ne l’ont pas lu, on retrouve le monde apocalyptique où la violence règne en maître, le monde parallèle qui n’a que l’espoir en dernier recours du partage de la connaissance, et au milieu de tout cela le parcours de nos différents personnages, devenus attachants au fil des tomes, même si la violence de certains est toujours quelque peu choquante.

Au final, une belle série que j’ai dans son ensemble apprécié, avec un graphisme de toute beauté, mais qui laisse derrière elle quelques points noirs et questions.

(** spoil ** ) Pourquoi le squelette du Grand Mort ? Pourquoi un retour dans le petit monde et un partage de la connaissance aussi succinct ? Pourquoi Blanche devient l’héroïne, sans représaille, dans la reconstruction d’un monde meilleur après avoir été que l’instigatrice de l’apocalypse dans sa forme la plus violente ? Pourquoi Gaëlle tombe-t-elle enceinte d’Erwan ? (** /spoil **)

Bref, il reste des choses qui auraient mérité d’être approfondie à mon goût.


Et vous, l’avez-vous lu ?
Quel est votre avis ?


Résumé

Un monde pour en sauver un autre ?
Pour échapper à leurs agresseurs, Pauline et Gaëlle n’ont eu d’autre choix que de se réfugier dans le Petit Monde à l’aide des larmes d’abeille. Dans cet endroit où le temps s’écoule plus lentement, elles font la rencontre de Sombre, le fils qu’Erwan a eu avec la prêtresse hermaphrodite. Alors que Gaëlle se prend d’affection pour le petit, elle le ramène accidentellement avec elle dans le vrai monde. Ici, plusieurs semaines ont passé et les tensions entre Erwan et Blanche sont plus que palpables alors que la catastrophe s’est répandue, que les épidémies se succèdent et que l’humanité, réduite à ses plus bas instincts, semble ne plus en avoir pour longtemps. Se retrouvant sur le même plan d’existence, Blanche et Sombre vont enfin pouvoir se retrouver… Mais quelles seront les conséquences ?

Informations éditeur

  • Tarif : 14.50 €
  • Scénariste : Régis Loisel, Jean-Blaise Djian
  • Dessinateur : Vincent Mallié
  • Coloriste : François Lapierre
  • Numéro du Tome : 8
  • Parution : 18.01.2019
  • Collection : 24×32 (Vents d’Ouest)
  • Format : 240×320 mm
  • Pages : 88