Batman White Knight : Black Label

Batman White Knight - Black Label

Dernière lecture, “Batman White Knight”, aux éditions Urban Comics en version DC Black Label avec au scénario et au dessin Sean Murphy.


Ce que j’en pense

S’il y a une sélection de titres à posséder sur l’univers de Batman, je met celui-ci dans le lot sans hésiter.

Un batman excédé, dans un Gotham toujours aussi sombre, et des citoyens dans le doute, qui vont trouver en la personne du Joker repenti un nouveau souffle, pour entrer dans une ère plus sereine.

Un début de scénario déjà vu, Batman dépasse ses limites, mais la suite contredit cette impression de bis repetita. Tout est bien mené, on se laisse porter, à se demander quel camp rejoindre, qui de Batman ou du Joker est le plus détraqué.

Les scènes d’actions, bien rythmées viennent entrecoupées les scènes plus psychologiques.

Le travail graphique est remarquable, un Gotham très sombre, un Batman expressif et des transitions Napier/Joker d’un bel effet.

Il y a bien des choses un peu déroutantes, le public qui soutient rapidement Napier saute un peu aux yeux au vu du passé de ce maniaque.

Mais qu’importe, on peut passer outre, ce one shot vaut le détour, un coup de coeur.


Et vous, l’avez-vous lu ?
Quel est votre avis ?


Résumé

Dans un monde où Batman est allé trop loin, le Joker doit sauver Gotham !
Le Joker, ce maniaque, ce tueur, celui que l’on surnomme le Clown Prince du Crime… si Batman, le Chevalier Noir, sombre du côté obscur, pourquoi le Joker ne pourrait-il pas sortir de sa psychose et devenir le Chevalier Blanc ? C’est ce qui arrive après qu’un traitement inédit a guéri le Joker et le fait redevenir Jack Napier : un nouveau candidat à la mairie de Gotham !

Informations éditeur

  • Tarif : 22.50 €
  • Scénariste : Sean Murphy
  • Dessinateur : Sean Murphy
  • Parution : 26.10.2018
  • Collection : DC Black Label
  • Pages : 240