Colonisation : tome 1

Dernière lecture, “Colonisation – tome 1 – Les naufragés de l’espace”, aux éditions Glénat avec au scénario Denis-Pierre Filippi, au dessin Vincenzo Cucca et à la couleur Fabio Marinacci.


Ce que j’en pense

J’ai découvert ce space opéra lors de l’opération 48H BD de cette année, j’ai donc acquis sans retenu ce premier volume introductif, mais viens seulement de le lire.

Au premier abord, un space opéra somme toute assez classique, mais comme pour toute série, le premier tome permettant de mettre en place l’univers, il faudra attendre la suite pour vraiment évaluer la qualité de l’ensemble.

Ceci dit, ce premier tome nous plonge directement dans l’action, dans un rythme soutenu, nous révélant petit à petit quelques éléments du scénario.

Un graphisme efficace, même si parfois l’encrage assombri à peu trop à mon goût les planches.

Un début agréable donc, et un scénario qui a les moyens de s’étoffer dans les prochains volumes.

A suivre.


Et vous, l’avez-vous lu ?
Quel est votre avis ?


Résumé

XXIIIe siècle. L’humanité a réussi à coloniser les étoiles de nombreux mondes grâce à une civilisation extraterrestre pacifiste et bienveillante, les Atils, et à leurs technologie avancées. Mais bien des Nefs spatiales parties en exploration juste avant ce premier contact extra-terrestre restent introuvables. Perdus dans l’immensité du cosmos, ces vaisseaux sont devenus des proies autant qu’un enjeu pour nombre de contrebandiers en tous genres. C’est pour retrouver ces Nefs des premiers colons que l’Agence forme ses unités d’élites dans laquelle Milla Aygon et son équipe se sont engagés…

Informations éditeur

  • Tarif : 13.90 €
  • Scénariste : Denis-Pierre Filippi
  • Dessinateur : Vincenzo Cucca
  • Coloriste : Fabio Marinacci
  • Numéro du Tome : 1
  • Parution : 10.01.2018
  • Collection : 24×32 (Glénat BD)
  • Format : 240×320 mm
  • Pages : 48