Colonisation : tome 3

Colonisation - tome 3

Dernière lecture, “Colonisation – tome 3 – L’arbre matrice”, aux éditions Glénat avec au scénario Denis-Pierre Filippi, au dessin Vincenzo Cucca et à la couleur Fabio Marinacci.


Ce que j’en pense

Un troisième album bien différent des deux premiers, car il nous révèle beaucoup de choses, se servant des événements passés pour les confondre et nous dévoiler une partie des mystères de la colonisation galactique.

Je pourrais dire que les précédents volumes servent d’amorce à celui-ci, une bonne idée pour relancer l’intrigue générale et complexifier la chose avec un goût de complot de haut niveau.

Un très bon album, tant par le rythme et le dynamisme de la narration, de l’action, que par l’aspect graphique, des planches sublimes, fourmillantes de détails, et une colorisation splendide, un vrai régal pour les yeux, et certainement un travail titanesque !

Une série vraiment très plaisante, hâte de découvrir le prochain tome car la dernière case nous promet une suite mouvementée.

A suivre.


Et vous, l’avez-vous lu ?
Quel est votre avis ?


Résumé

L’espace cache bien des secrets
Voilà plusieurs missions de sauvetage que Milla et son équipe de récupérateurs réalisent en vain. Des signaux agissant comme des leurres les attirent sur des planètes sans la moindre trace de vie – du moins, humaine. Qui peut bien être aux commandes de cette manœuvre ? Les Atils, cette race alien évoluée à qui l’humanité doit sa capacité à voyager dans l’espace mais dont les motivations restent obscures ? Ou bien les Écumeurs, ces pillards de l’espace qui s’attaquent aux nefs des colons perdus ? Quoi qu’il en soit, la réponse à cette énigme risque bien de remettre en cause les fondements même de la colonisation galactique… en même temps que le sort de l’humanité toute entière.

Informations éditeur

  • Tarif : 13.90 €
  • Scénariste : Denis-Pierre Filippi
  • Dessinateur : Vincenzo Cucca
  • Coloriste : Fabio Marinacci
  • Numéro du Tome : 3
  • Parution : 13.02.2019
  • Collection : 24×32 (Glénat BD)
  • Format : 240×320 mm
  • Pages : 48