Batman Damned : Black Label

Batman Damned

Dernière lecture, “Batman Damned”, aux éditions Urban Comics en version DC Black Label avec au scénario Brian Azzarello et au dessin Lee Bermejo.


Ce que j’en pense

Sous couvert d’une amnésie partielle, après le récit évoqué dans “Joker”, Batman poursuit ses peurs et sa vérité, en compagnie de John Constantine qui le guidera dans sa recherche mystique.

Autant “Joker” m’avait plu, autant cet album torturé me laisse perplexe.

Si Batman est dans le flou tout le long de l’histoire, on y est tout autant, tellement l’histoire surnaturelle nous dépasse.

Une fois la lecture terminée, on en vient à se demander, pourquoi…

Pourquoi une telle complexité pour une intrigue qui paraît presque trop simple.

Toujours est-il que graphiquement, c’est très beau, l’ambiance, les couleurs, les détails, tout est magnifique.

Je ne garderais de cet album qu’un recueil de superbes planches de Lee Bermejo, et non un récit de référence sur le Chevalier noir, une déception pour ma part.


Et vous, l’avez-vous lu ?
Quel est votre avis ?


Résumé

Le Joker est mort.
C’est désormais une certitude.
Mais qui, de Batman ou d’une menace autrement plus malfaisante, a pu mettre fin au règne de terreur du clown criminel ? Batman, retrouvé inconscient près du corps de son ennemi, est incapable de mettre ses souvenirs en ordre. Pire, il en vient à douter de la réalité elle-même. Pour l’accompagner, et le perdre un peu plus ?, le justicier reçoit l’aide providentielle de John Constantine au cours d’une enquête qui l’amènera à frayer avec les forces mystiques tapies au coeur de Gotham.

Informations éditeur

  • Tarif : 15.50 €
  • Scénariste : Brian Azzarello
  • Dessinateur : Lee Bermejo
  • Parution : 25.10.2019
  • Collection : DC Black Label
  • Pages : 160