Old Lady Harley

Old Lady Harley

Dernière lecture, “Old Lady Harley”, aux éditions Urban Comics avec au scénario Frank Tieri et au dessin Inaki Miranda et Alain Mauricet.


Ce que j’en pense

J’adore le côté loufoque et déluré d’Harley, alors quand un récit complet sort en dehors de la série Rebirth actuelle, je fonce.

Mais était-ce vraiment nécessaire ?
Malheureusement non !

Je l’ai commencé, je l’ai fini, je l’ai rangé, et à mon avis je n’y toucherai plus.

Très grosse déception que cet album, qui pourtant semblait très alléchant au vue du résumé éditeur et de cette couverture style Mad Max.

Mais la folie douce de Mlle Quinn a emporté le scénariste dans des chapitres autant délirants que confus, et surtout presque inutiles, tirant sur la corde du délire, de la violence gratuite à profusion, pour un résultat parfois même incompréhensible.

Graphiquement, c’est aussi assez décevant, on ne sent pas le décalage d’époque, le trait n’est pas extraordinaire, et manque cruellement de détails.

En bref, une seconde déception à la suite dans mes lectures Comics.
Je vais repasser dans des valeurs plus sûres !


Et vous, l’avez-vous lu ?
Quel est votre avis ?


Résumé

Après avoir libéré New York de son Gang des Harley, la pauvre Harley Quinn ne souhaite qu’une seule chose : s’accorder un peu de repos.
Mais elle se retrouve bientôt propulsée dans un monde futuriste que nul n’aimerait connaître… Et son pire ennemi, qu’elle se rappelle pourtant avoir tué de ses mains, semble y prospérer ! Le Joker est de retour et entend faire de la vie de son ex-petite amie un enfer. Il ne reste plus qu’une option à Harley : retourner à l’Asile d’Arkham pour organiser sa contre-attaque !

Informations éditeur

  • Tarif : 15.50 €
  • Scénariste : Frank Tieri
  • Dessinateur : Inaki Miranda / Alain Mauricet
  • Parution : 18.10.2019
  • Collection : DC Rebirth
  • Pages : 152