Le Batman qui rit

Le Batman qui rit

Dernière lecture, “Le Batman qui rit” de Scott Snyder, aux éditions Urban Comics.


Ce que j’en pense

Après Batman Metal, S. Snyder revient sur un personnage mystique du multivers, et développe sa folie, ou peut être juste sa vision des choses.

→ Scénario :

L’auteur nous propose un combat autant physique que psychologique pour Batman, celui qui ne rit pas (ou alors pas encore), face à son double maléfique, et d’autres plus ou moins différents du Chevalier noir que l’on connaît. Batman se retrouve de plus en plus à la limite amenant une pression supplémentaire dans le récit, une belle idée.

→ Dessins :

Le trait de Jock, qui se voit confier tous les chapitres à l’exception d’un seul, est très saillant, la rondeur laisse sa place aux angles, amplifiant la violence de ce récit. A l’inverse, Eduardo Risso amène un peu plus de courbes, et se permet même un style tout autre, sans contour marqué, pour décrire les événements passés dans un multivers. Sur cet album, graphiquement, tout fonctionne parfaitement.

→ Mon avis :

Un récit torturé, tordu, comme peut l’être le Batman qui rit, qui en fait un bon album, et qui peut même se lire indépendamment de toute autre série.


Et vous, l’avez-vous lu ?
Quel est votre avis ?


Résumé

Après les événements de BATMAN – METAL, épuisé et blessé, Bruce Wayne doit cependant se préparer à l’irruption de nouvelles menaces au sein de l’univers DC. Le Chevalier Noir découvre avec stupéfaction que Le Batman Qui Rit a survécu à son affrontement avec le Joker et qu’il planifie une nouvelle stratégie susceptible de déséquilibrer le Multivers. Pour venir à bout de cette sombre version de lui-même, Batman devra peut-être briser sa seule règle inviolable…

Informations éditeur

  • Tarif : 22.50 €
  • Scénariste : Scott Snyder
  • Dessinateur : Jock
  • Parution : 15.11.2019
  • Collection : DC Rebirth
  • Pages : 240